Plume d’entreprise, une histoire de rencontre ?

Plume d’entreprise, une histoire de rencontre ?

Dans mon métier de plume d’entreprise, je prête ma plume aux entrepreneurs et indépendants en quête de contenus éditoriaux « story tellers », à identité impactante, plus performants. Je traduis leur expertise pour mieux la transmettre aux lecteurs. Je suis le filtre.

Mon but est d’avoir l’équation parfaite entre l’être et le savoir. C’est pourquoi je me nomme plume d’entreprise, je raconte une histoire d’entreprise de façon professionnelle et adaptée à chaque medium. Ce que j’aime par-dessus tout au quotidien, c’est la rencontre.

Ma vie de plume d’entreprise : la rencontre.

La rencontre, le début de l’écriture. Que ce soit pour écrire un site Internet, une plaquette, un Blog, la rencontre est le socle de la qualité narrative. J’ai connu cela l’autre jour, assise en face d’un artisan indépendant. La passion l’animait, il savait se raconter, expliquer, il était investi, heureux de travailler, avec un réel don de transmission. Il m’a donné l’idée d’écrire un post sur la rencontre, moteur de mon métier. Il m’a rappelé à quel point mon travail est basé sur l’humain.

Pour savoir écrire, il faut savoir écouter.

S’assoir l’un en face de l’autre, s’apprécier, échanger, poser les bonnes questions, et écouter. Pour moi une bonne rencontre professionnelle c’est savoir écouter et regarder. Ecouter les besoins de mes clients, les écouter eux-mêmes, dans leurs complexités, dans leur quête professionnelle. Regarder, observer, sentir. J’aime me « baigner » dans leur monde, quel qu’il soit : le bâtiment, les énergies renouvelables, l’artisanat, les nouvelles technologies, la comptabilité, la culture, etc..

Cette écoute active, ce regard que je porte sur mon client m’aide à formuler mentalement l’écrit durant l’échange. Je sais quelles accroches lui conviennent, je sais quels thèmes sont fédérateurs. Je « vois » le site Internet, et sa navigation. Comment en suis-je là ? J’ai bien entendu travaillé mon dossier avant la rencontre : concurrence, recherches sur la branche professionnelle. Je fais la synthèse automatiquement.

J’aime que mes clients m’instruisent sur leur domaine. J’aime être une spécialiste de tout !

Je m’imprègne de leur histoire pour mieux la raconter.

L’histoire est la suite de l’écriture, une fois la rencontre faite. Elle est basée sur l’interview, la documentation, et l’imagination. Plus une rencontre est riche, plus ma plume d’entreprise est inspirée ! L’histoire, c’est la vie rêvée du professionnel, la même mais en « différent ».

L’interview, un outil puissant de connaissance.

Comme sur Google, l’interview demande de préparer les mots clefs, les bonnes phrases, les bonnes requêtes. L’interview exige une adaptabilité instantanée également. Si le client en dit trop, fort bien, cela enrichit la question suivante, s’il n’en dit pas assez, reformuler permet d’obtenir une autre version. Ses réponses sont autant d’occurrences web pour mon travail.

Ecrire l’histoire version finale.

Peu importe le support, et les techniques de valorisation des contenus (web masters, graphistes, photographes), ce qui compte c’est la version ultime de l’histoire. Celle qui « fit » à 100%.

L’histoire demeure le maître de la mission éditoriale. La force du story telling est de faire vivre l’histoire, de la rendre crédible, d’y mettre de l’émotion, de créer des souvenirs. Les meilleures missions sont celles où le client me laisse créer l’histoire, sans interruption, en toute confiance. Imaginer pour eux des univers éditoriaux originaux. Inventer des lignes éditoriales, créer avec des histoires de la valeur ajoutée, de la différenciation, c’est ça aussi le fruit de la rencontre.

Dernière rencontre : enfin les textes.

La deuxième rencontre avec le client se fait lors de la présentation des recommandations, et des textes. Il peut enfin lire l’histoire et arriver au point final. Il relit, et si il se reconnait, se projette, se sent compris, corrige très modérément, et me complimente, alors je sais que l’histoire est devenue la nôtre, et qu’elle va plaire aux lecteurs.

Le client me rencontre à son tour car je lui livre une vision, une interprétation de ses offres, conseils, histoire, ..

J’écris pour des professionnels passionnés, et vivre à leur côtés m’enthousiasme tous les jours un peu plus. Je dirai que je suis plus que jamais une plume faite d’humains et de belles aventures professionnelles.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu